mercredi 6 septembre 2017

Planning dernier trimestre 2017

Feuille de route du Centre de représentation en France 
de la République Populaire de Donetsk 


Après l'été 2017 qui aura vu la naissance en France du Centre de représentation officielle de la République Populaire de Donetsk, Hubert Fayard, son représentant honoraire, en coordination avec le Ministère des Affaires Etrangères de Donetsk mais aussi Svetlana Kissileva et Erwan Castel du département francophone de Novorossiya Today ont programmé un certains nombres d'actions pour le dernier trimestre de l'année visant à consolider, par des outils de communication, des actions et des échanges l'ouverture de cette fenêtre d'information mise à la disposition des citoyens de France et ceux du Donbass.


Septembre 2017 



Pour le 15 septembre, finalisation du site internet du Centre de Représentation de la RPD . Ce travail est réalisé par Hubert Fayard, l'équipe française de Donaetsk et le service informatique du Ministère des Affaires Etrangères de la RPD.
  • finalisation de la maquette
  • achat du nom de domaine 
  • maintenance du site 
  • alimentation du site en information et communiqués

Ce site internet qui va offrir au Centre de représentation une visibilité d'information étendue sera également modélisé pour être offert aux autres centres de représentation existants ou en cours de réalisation.  


Le 25 septembre à 16h30, inauguration officielle dans les salon du Novotel/Prado à Marseille du Centre de représentation de la RPD en France, cet événement a été annoncé dans un précédent article. Pour cette inauguration, plusieurs élus ont déjà répondu positivement à l'invitation, ainsi que le vice consul de Russie à Marseille, des médias locaux et nationaux. Une liaison skype avec Donetsk est prévue à cette occasion.

Octobre à Décembre 2017

Définition de plusieurs projets d'échanges et leurs calendriers entre la France et la RPD dans le domaine des relations économiques et commerciales.

Le 17 novembre 2017, à l'occasion de la journée internationale des étudiants, ouverture d'une série de téléconférences entre des étudiants de Donetsk et des étudiants de France.

Début novembre 2017, deuxième voyage de membres du Centre de représentation à Donetsk, emmenés par Hubert Fayard.

Les 10 et 19 décembre 2017, à l'occasion des prochaines vacances scolaires de fin d'années, échanges de cartes de voeux entre des élèves de la République Populaire de Donetsk et ceux de la république française.


Cette liste d'actions n'est pas arrêtée, car d'autres projets et contacts se font connaître chaque semaine auprès des animateurs et représentants de cette plateforme d'échanges initiée par le Ministère des Affaires Etrangères et les soutiens français mobilisés autour de Hubert Fayard.

Déjà plusieurs voix bellicistes se sont élevées contre cette dynamique pacifique lancée entre France et Donbass, crachant un venin aussi haineux que stupide, arguant par exemple du prétexte que les "Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk n'existent pas" quand elles ne dénoncent pas carrément "l'ouverture d'une organisation terroriste en France". 

Ces individus, qui hier applaudissaient au référendum illégal du Kosovo ou au bombardement de la Libye et rejettent aujourd'hui le référendum de Crimée et le droit aux populations du Donbass de se défendre contre l'agression militaire de Kiev n'ont peur ni de l'incohérence ni du ridicule. Leurs positionnements politiques, louvoyant entre tous les principes moraux ou politiques ne sont pas plus dictés par le respect des peuples et  de leur "le droit à disposer d'eux-mêmes" que d'une volonté diplomatique œuvrant en priorité pour la paix. Ces individus qui adulent l'Arabie Saoudite et conchient le Vénézuéla n'agissent qu'en fonction d'intérêts militaro-industriels qui agitent les bannières dogmatiques de la "démocratie" et des "droits de l'homme" et qu'ils sont les premiers à bafouer.  
Sacrifiant les peuples et la paix sur l'autel des guerres ces donneurs de leçons considèrent ces dernières avant tout comme un business lucratif avant que d'être un drame humain (qui de toute façon de ne les concerne pas).
N'en déplaise à tous ces excités du bulbe (qui soutiennent par ailleurs des organisations finançant des bataillons spéciaux ukrainiens comme Azov, que même le congrès américain a qualifié de néo-nazis), le centre français de représentation officielle de la RPD n'a pas pour objectif de jeter de l'huile sur le feu d'une guerre qui ravage et divise assez le Donbass et l'Europe mais au contraire de créer un portail d'échanges entre des populations européennes et eurasiatiques qui sont écartelées par cette tectonique géopolitique violente.

Comme vous pouvez le constater dans les actions définies ci-dessus par le Ministère des Affaires Etrangères de la RPD et Hubert Fayard, son représentant honoraire en France, il s'agit de projets d'échanges socio-culturels dont l'intention est de nouer un dialogue libre et authentique entre les populations. Car si la République Populaire de Donetsk n'est pas (encore) reconnue officiellement sur le plan international, en revanche les femmes et les hommes qui la composent et la représentent existent bien réellement autant que leurs terrils et leurs maisons, leurs écoles et leurs rivières, et ils aspirent, comme tout être humain à un respect de leur identité et à la reconnaissance de leur existence.

A l'heure où un nouveau chapitre de cette crise majeure européenne va s'ouvrir, le Centre de représentation de la RPD propose donc d'apporter modestement en France, pays garant des "Accords de Minsk", une pierre à ce dialogue entre les peuples qui reste le socle mais aussi le moteur nécessaire à toute négociation de paix difficile.

Erwan Castel, volontaire en République Populaire de Donetsk



Si vous désirez contacter Monsieur Hubert Fayard , merci d'adresser votre mail à :

lundi 4 septembre 2017

Rendez vous le 25 septembre 2017

Inauguration du Centre de représentation officielle 
de la République Populaire de Donetsk en France



Lorsque le régime de Kiev issu du coup d'Etat du Maïdan lance contre les russophones d'Ukraine une "Opération spéciale antiterroriste" sanglante, l'Europe voit ressusciter un nouveau rideau de fer imposant un black out médiatique des opinions venant de l'Est, hormis les analyses et visions engagées d'une propagande de guerre russophobe occidentale menée par les USA et leurs laquais de l'Union Européenne qui soutiennent le régime "euromaïdan".

Or derrière le grand échiquier de cette "paix chaude" succédant à la "guerre froide" des années 50-80, il y a des peuples qui sont pris en otage entre le bélier atlantiste qui veut assujettir les territoires des anciennes Républiques socialistes soviétiques européennes et le rempart russe qui veut préserver un glacis militaire indépendant qui de plus appartient à sa zone d'influence économique.traditionnelle. 

C'est le cas des populations russophones des oblasts ukrainiens de Donetsk et Lugansk, qui devant la répression identitaire engagée par Kiev au lendemain du Maïdan se sont érigées en Républiques Populaires séparatistes pour défendre leurs spécificités culturelles, économiques, historiques et politiques. 

Depuis plus de 3 ans ce sont des millions de femmes d'enfants, et d'hommes qui sont dénigrés, insultés, persécutés et bombardés, pour avoir simplement voulu choisir leur destinée et s'être opposés à un coup d'Etat violent d'une idéologie galicienne ethno-centrée insultant leur identité.. Depuis 3 ans, une guerre venue d'un autre âge où l'artillerie règne sur un dédale de tranchées sans fin impose sa violence meurtrière, que des accords de Minsk ne parviennent pas à endiguer pour imposer un processus de paix signé à Minsk.

Pourtant ce processus de paix reste aujourd'hui la seule issue existante pour que cesse enfin les combats et les bombardements meurtriers qui ont fait plus de 10 000 tués et des dizaines de milliers de blessés... à condition que le dialogue soit rétabli entre les peuples !

Les 2 Républiques populaires de Donetsk et Lugansk cherchent à briser le blocus médiatique organisé par une propagande de guerre occidentale et à faire entendre leur voix pour éteindre les feux de la haine entretenus par un manichéisme mensonger qui les qualifie d'organisations terroristes ou/et de territoires envahis par l'armée russe. 
Or si le dialogue est la base de la résolution des problèmes, c'est bien la connaissance de l'autre qui en constitue la clef des échanges. 

C'est dans cet esprit que la République Populaire de Donetsk a initié, avec des volontaires de réseaux de réinformation et humanitaires, l'ouverture de "Centres de représentation officielle" dans les pays étrangers et particulièrement occidentaux là où justement l'information concernant le Donbass est largement déformée, censurée pour ne pas dire occultée par le mainstream médiatique officiel.

Après la Tchéquie, l'Italie, l'Autriche et la Grèce, c'est au tour de la France d'ouvrir un "Centre de représentation officiel de la République Populaire de Donetsk" qui va inaugurer ses locaux le 25 septembre prochain à Marseille.

Cette inauguration est l'aboutissement d'un processus commencé au printemps avec :
  • La définition et préparation du projet de centre en France avec Hubert Fayard, Svetlana Kissileva et moi même,
  • La création d'une association donnant un statut officiel et juridique à la future représentation,de la RPD
  • La signature d'un protocole d'accord réalisé le 27 juin 2017 lors de la visite à Donetsk d'une délégation française,
  • L'élaboration d'un site internet dédié à l'information et aux communiqués de la Républiques en langue française 
  • L'ouverture officielle de la Représentation le 1er septembre 2017
A cette inauguration seront présents les membres de l'association, des élus locaux, des médias mais aussi des représentants consulaires russes et des invités venus saluer l'ouverture de cette fenêtre qui offrira aux citoyens français désireux de se faire leur propre opinion en dehors des lieux communs propagandistes, d'observer la réalité de la République Populaire de Donetsk et aussi d'échanger avec sa population. 

L'inauguration aura lieu 
le Lundi 25 septembre 2017 à 16h30
dans les salons du Novotel/Prado 
au 103 avenue du Prado à Marseille.

Fin juin 2017, les membres du Centre de représentation de la RPD en France étaient venus pour rencontrer les élus et la population du Donbass lors d'un premier voyage d'étude à Donetsk au cours duquel un protocole d'accord a été signé entre le Ministère des Affaires Etrangères de la République et Hubert Fayard, son représentant honoraire en France..
Si vous désirez assister à cette réception d'inauguration du centre de représentation à Marseille, 
merci de contacter Monsieur Hubert Fayard à l'adresse suivante :


Plusieurs projets de ce jeune centre de représentation:sont déjà sur les rails:  le site internet, des actions humanitaires, ainsi qu'un autre voyage dans le Donbass au début novembre 2017... 

Toutes ces actions, dont l'intention est d'abord de développer des échanges au delà de toute position politique, veulent démontrer que l'amitié entre les peuples est plus fortes que les intérêts divergents des puissances qui cherchent à les soumettre ou les jeter les uns contre les autres, et qu'elle peut même appuyer et garantir les efforts de paix entrepris...

Erwan Castel, pour le Centre de Représentation de la DNR 

jeudi 17 août 2017

Le clin d'oeil de Vladimir Poutine

Une reconnaissance du Centre français de représentation 
de la République Populaire de Donetsk
sur le site présidentiel russe ! 


N'en déplaise aux rares français qui ont boudé l'événement en sacrifiant le devoir d'informer et la cause commune à des intérêts égoïstes et intrigants, l'ouverture du Centre de représentation officielle de la DNR en France continue malgré la léthargie estivale à faire son "bonhomme de chemin"  et prouve s'il en était besoin qu'il n'est pas un "effet d'annonce" mais une véritable synergie de travail au service de la Vérité et du peuple du Donbass.

Dès le premier mois, Hubert Fayard et son équipe se sont attelés à la préparation de l'inauguration du Centre de représentation qui aura lieu le 25 septembre prochain à Marseille en présence d'élus, de la presse mais aussi de représentants consulaires de la Fédération de Russie.

Des contacts ont été également réalisés tant dans le domaine politique que humanitaire avec des élus et des responsables d'Organisation Non Gouvernementale, un site internet a été construit et sécurisé, il sera prochainement mis en ligne. 

Mais surtout, des initiatives semblables sont nées également dans d'autres villes européennes, sous l'impulsion de citoyens qui ont exprimé leur désir de concrétiser également dans leur pays l'ouverture d'un dialogue avec le Donbass favorisant une meilleure compréhension et surtout le cheminement vers la paix qui est entravé par la propagande de guerre dominante.

Car ce que nous observons ici dans cet réseau fleurissant des centres de représentation officiels de la République Populaire de Donetsk, c'est avant tout une dynamique citoyenne européenne en faveur du dialogue entre les peuples et de la paix. En effet chaque centre se veut avant tout être une fenêtre ouverte sur ces territoires de Donetsk et Lugansk qui subissent, outre des bombardements quotidiens et un blocus économique menés par l'armée ukrainienne un véritable bâillon politico-médiatique. 
En effet, depuis 3 ans une propagande de guerre orchestrée par le mainstream médiatique occidental diabolise les populations et leur volonté séparatiste en les qualifiant de terroristes à la solde du Kremlin. 

Dans les missions principales attribuées aux centres de représentations, celle de provoquer des échanges d'informations et des dialogues entres les populations séparés par un nouveau rideau de fer est certainement la plus importante, afin que les citoyens occidentaux puissent par eux mêmes apprécier la réalité de la guerre mais aussi des ambitions et réalisations engagées par les Républiques populaires du Donbass.

Les gouvernements occidentaux qui ont imposés leurs objectifs militaro-industriels à l'Ukraine depuis 2014, par le coup d'Etat du Maïdan, doivent aujourd'hui entretenir une guerre à caractère génocidaire et une propagande de guerre russophobe pour justifier le maintien d'un régime totalitaire à Kiev au service de la finance internationale ainsi qu'une militarisation de l'Ukraine au profit de l'OTAN. 

Or, pour justifier cette hégémonie militaro-industrielle la ploutocratie mondialiste qui tient les commandes du pouvoir profond étasunien autant que de son gouverneur colonial outre-atlantique, l'Union Européenne, a besoin d'un bouc émissaire diabolisé : le Donbass et aussi d'une guerre qui n'en finit pas....

C'est pour libérer la Vérité et soutenir les femmes et les hommes du Donbass qui, sous les coups du bélier ukrainien, sont aux avants postes d'une Fédération de Russie attaquée économiquement et encerclée militairement, que les centres de représentation sont nés. 

Ces centres, comme celui qui ouvre ses portes à Marseille, incarnent l'espérance que la paix finisse par triompher grâce à l'amitié et la solidarité naturelles entre les peuples. La Russie quant à elle, fidèle à son histoire et sa diplomatie internationale fortes mais pacifiques, a salué cette initiative française menée entre par des citoyens élus de Provence des français du Donbass et les représentants du peuple du Donbass.

Ci après un article paru sur le site d'information du Président russe, le 17 juillet 2017 qui rend compte de cette ouverture du centre français de représentation de la RPD.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Source de l'article : le site "Président"


Les élus français ont ouvert un centre de représentation de la DNR

17 juillet 2017 

Cette annonce a été réalisée dans le cadre de la table ronde « L'Europe et la Russie: Droits de l'homme - Dialogue ouvert », qui s'est tenue au bureau des Nations Unies pour les droits de l'homme à Moscou.La table ronde a été suivie par le rédacteur en chef du média « Président »,  a été présidée par Andrey Tyunyaev le président du Conseil de coordination interrégional du MKPP


A Moscou, c'est donc au Bureau des Nations Unies pour les droits de l'homme que les élus français Hubert Fayard, Christian Borelli,  Christiane Pujol,et Marc Pujol ont fait part de leurs impressions au sujet d'un voyage réalisé à travers les territoires de Donbass.

Les modérateurs de la table ronde étaient Sergey Dvoryanov, président du club diplomatique international «amabilité», et Daria Sharov, chef de la direction internationale MGER.

« Nous n'avons trouvé pas de soldats russes. Se battent, la société civile et les citoyens de la République. Nous avons parlé avec les résidents, ce sont  vraiment des gens audacieux et intéressant », - a dit dans son discours Hubert Fayard.

Pour ce qui est de la restauration des relations russo-américaines, l'élu français a dit que lui et ses collègues regardé le film Oliver Stone « Poutine ». Cette réalisation, à son avis, va ouvrir les yeux de beaucoup de Français et de montrer la vraie image.


« Nous pouvons être amis avec les Américains et nos collègues russes », - a ajouté Fayard

« La visite des parlementaires français est un véritable tour de force politique qui peut sauver la vie de nombreux habitants de Donbass, qui sont soumis aujourd'hui à des actions génocidaires par les forces d'occupation Ukraine », - a déclaré Andrew Tyunyaev commentant le discours de Hubert Fayard



« Nous espérons que l'idée de l'ouverture de bureaux dans le DNI en France va vivre une concrétisation réelle. Ce sera une étape importante vers la fin de l'agression, » - a t-il ajouté.




*

*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le troisième des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours, 

De plus, pour développer ce réseau d'information, en coordination avec les centres de représentation qui s'ouvrent dans plusieurs pays en ce moment, nous sommes plusieurs français a porter ici à Donetsk le projet d'une plateforme de communication commune : "La voix du Donbass". Ce projet repose notamment sur l'animation d'une web-radio dès que le matériel pourra être acheté et le fonctionnement financé.




samedi 5 août 2017

Un appel du coeur

Une intelligence du coeur et une pensée généreuse
au service des enfants du Donbass


Emmanuel Leroy, ancien cadre du Front National, s'est investi dans la crise ukrainienne, animé par une conscience européenne forte et une générosité humaine exceptionnelle. Cet observateur calme et cultivé connaît bien le Donbass, dont il défend le choix métapolitique et la population victime d'une agression à caractère génocidaire menée depuis 3 ans parle régime de Kiev.

Partisan d'une Europe unie autour de ses piliers Occident et Eurasie, Emmanuel Leroy dénonce avec force la russophobie suggérée par l'impérialisme étasunien, qui divise l'Europe et menace la paix dans le monde.

Halte à la russophobie !


Lorsque la crise ukrainienne intervient en 2013-2014, Emmanuel Leroy est un des premiers observateurs à dénoncer le coup d'Etat organisé par Washington. Il enchaîne depuis interviews et conférences où à force arguments et preuves il offre au public un autre regard que celui distillé par un mainstream médiatique servile à la propagande de guerre étasunienne.

Un appel du coeur

Parallèlement à son action métapolitique et de réinformation, Emmanuel Leroy et son épouse se sont investis très rapidement dans l'action humanitaire pour soutenir cette population bombardée quotidiennement, et en particulier les enfants du Donbass victimes innocentes qui ont payé depuis 3 ans un lourd tribut à cette guerre européenne avec plus de 100 tués et plus de 1000 blessés). 

"Urgence Enfants du Donbass" était né, et depuis de réseaux sociaux en missions humanitaires cette association, qui s'est étoffée le mois dernier d'un site internet prolongeant ses actions, est devenue un acteur incontournable du soutien au Donbass.

https://urgence-enfants-donbass.fr/

Urgence enfants du Donbass est une organisation humanitaire de statut associatif qui depuis 2015 a réalisé 4 missions dans le Donbass apportant du matériel et des dons aux enfants du Donbass, principalement à travers des aides aux hôpitaux, crèches, et orphelinats en souffrance de matériels depuis le blocus économique imposé par Kiev.

A la fin du mois de juin 2017, à l'occasion de la visite de la délégation française du Centre de représentation de la République Populaire de Donetsk qui s'est ouvert à Marseille, j'ai eu le plaisir de rencontrer cet homme remarquable dont je suivais les actions depuis plusieurs années.et que nous avons accompagné dans sa nouvelle mission humanitaire.réalisé à Donetsk.

A gauche, Emanuel Leroy et son épouse accompagnant la délégation française (ici Christiane Pujol et Hubert Fayard) à Oktyabrsky, le quartier bombardé au Nord de Donetsk
Les dons collectés depuis la dernière mission réalisée en mai 2016 ont permis d'aider l'orphelinat du district de Proletarskyi (au Sud Est de Donetsk) ainsi que l'hôpital de traumatologie du centre ville.où du matériel, des équipements chirurgicaux et des fauteuils roulants ont pu être livrés grâce à la générosité des français dont les yeux et les coeurs sont restés ouverts.


Si l'aide russe est importante et efficace, elle n'est cependant pas suffisante pour arriver à restaurer et entretenir les moyens nécessaires à secourir et soigner les victimes d'une guerre qui frappe toujours la population chaque nuit et chaque jour, occasionnant de nouvelles victimes et destructions quotidiennes.

Pour finir cet article, je laisse la parole à Emmanuel Leroy, en vous invitant à rejoindre son action indispensable et vitale pour que le Donbass retrouve l'espérance et la dignité qu'il mérite.

Erwan Castel


"Madame, Monsieur,  

Je suis un citoyen français, père de trois enfants et désormais grand-père. Lorsque la guerre a éclaté dans le Donbass en avril 2014, j’ai été révulsé par les bombardements aveugles que les troupes de Kiev effectuaient sur les zones civiles du Donbass en tuant des centaines de civils innocents, parmi lesquels de nombreux enfants, et cela dans le silence complice des médias occidentaux.


Avec quelques amis, avec ma compagne, nous avons décidé de tout faire pour soulager la misère de ces enfants en leur apportant de l’amour mais aussi des vêtements, des médicaments, des douceurs pour atténuer leur détresse.

Nous avons déjà réalisé quatre missions d’assistance dans le Donbass depuis mai 2015 dont vous trouverez le compte-rendu détaillé sur ce site. Mais la guerre se poursuit avec la pression de l’OTAN et pas un jour ne se passe sans que des bombes ne tombent sur les populations civiles des républiques rebelles du Donbass.

J’ai besoin de votre aide pour continuer à leur apporter aide et assistance. Ils manquent de vitamines, de médicaments, de vêtements, de jouets. J’ai besoin de vous pour poursuivre cette mission humanitaire en apportant un peu de réconfort à ces enfants victimes d’une guerre sans nom et dont personne ne parle.

Ils n’ont rien demandé à personne et tous les jours ils peuvent mourir sous les bombes.
Le Président Porochenko, le Président ukrainien a promis que « les enfants du Donbass passeraient le reste de leurs jours dans des caves ».

Pour que ces enfants ne soient pas contraints de vivre dans des caves, aidez-moi à leur apporter aide et assistance. Ils le méritent ! Ce sont des êtres humains ! Comme vous et moi !

D’avance, je vous remercie".

Emmanuel Leroy

Président de Urgence Enfants du Donbass


Pour faire un don à l'association "Urgence Enfants du Donbass", 

suivre le lien suivant :



samedi 8 juillet 2017

"Beaucoup d'ennemis, beaucoup d'Honneur"

Les petites fiches collabos de la gestapo ukrainienne


Cher Hubert Fayard, bienvenue au club !

Point n'est besoin parfois d'adresser au régime totalitaire vomi par les poubelles enflammées du Maïdan des réprobations, accusations et même moqueries, il s'en charge très bien lui-même assuré que, malheureusement pour la Liberté et la dignité, le ridicule de tue pas !

Tout régime totalitaire se nourrit de scandales, de fantasmes, de haines et de suspicions psychotiques pour fonder sa gouvernance en terrorisant les ennemis désignés et en effrayant les citoyens asservis à une propagande de guerre à la fois mégalomane et paranoïaque. Le principe pervers de ce type de gouvernance est de diaboliser les opposants au régime et d'insinuer dans la tête des citoyens neutres ou indifférents que s'ils ne collaborent pas à leur répression ils peuvent être considérer comme leurs complices...

Anton Gerashchenko
Parmi les fanatiques de la tribu des ukropithèques Anton Gerashchenko, un député de la Verkhona Rada, le parlement ukrainien est un spécimen exemplaire de ce mécanisme oppressif. Malgré un visage bouffi, cet homme de 38 ans qui est aussi responsable au sein du Ministère de l'Intérieur rêve certainement d'être le nouvel Heinrich Muller vs Kiev en charge de réprimé et enfermé tous les "non alignés" à la doxa du régime.

Pour concrétiser son totalitarisme de la pensée Gerashchenko a mis en place un réseau d'informations personnelles et surtout de dénonciations visant à ficher les pro-russes mais aussi les journalistes indépendants, les opposants politiques, dissidents, suspects et autres anticonformistes de tout poil qui n'ont pas prêté allégeance au régime de Kiev.

C'est ainsi qu'est né, entre autres fenêtres d'une collaboration diffamante et menaçante,  le site officiel "Myrotvorets" qui se veut être une base de données de tous les "terroristes" s'opposant au régime de Kiev. 
Au fil de ses délires "Myrotvorets" ainsi fiché 4000 journalistes "blacklistés" qui sont interdit de territoire, quand ils ne sont pas tout simplement mis à prix comme le reporter Graham Philipps pour la tête duquel Gerashchenko promet une récompense de 2000 dollars !(seulement ?) 

Nous sommes aussi quelques français a avoir eu droit à nos "fiches" toutes plus délirantes les unes que les autres, apprenant par exemple pour ma part que je suis payé par le Kremlin pour combattre avec les terroristes du Donbass et organiser des futurs attentats en France etc... (faudrait peut-être que je songe à faire un rappel de salaire à Vladimir Vladimirovitch un de ces 4 !)

Lorsque des français décident d'ouvrir en France une fenêtre sur le Donbass pour briser la blocus médiatique qui est organisé autour de cette guerre et d'envoyer une délégation à Donetsk pour rencontrer ministres, élus et population, les insectes rampants se déchaînent aussitôt sur les réseaux sociaux, hurlant au scandale, rappelant l'illégalité des Républiques populaires du Donbass et par conséquent de leur centre représentatif qui vient de s'ouvrir en France sous la houlette de Hubert Fayard, Christiane Pujol, Christian Borelli, élus locaux de Provence et Marc Pujol.

Les clébards de "Myrotvorets", vont à cette occasion gratifier les français venus libérer la Vérité d'un clabaudage digne de l'arrière cour d'un bistrot de miliciens alcooliques et drogués...  Voici la petite fiche "Fayard" et surtout la séquence comique concoctée par les ukropithèques rampants du site "Myrotvorets" : 



Dans cette fiche concernant le "terroriste" Fayard, Myrotvorets affiche dès les premières lignes une totale parano délirante et prononce une condamnation en forme de réquisitoire accusant Hubert Fayard :
  • "d'une violation délibérée de la frontière de l' Ukraine" 
  • "de nier l'agression russe dans le Donbass", 
  • "d'aider et d'encourager l'organisation terroriste de la République de Donetsk" 
  • " de coopérer avec les terroristes, en adoptant leur offre de devenir le représentant d'une organisation terroriste DNI en France"
Ces chefs d'accusation sont ensuite suivis de liens et renseignements personnels (adresse, coordonnés cv etc...) sans importance mais qui cherchent dans une pure tradition fasciste à inviter entre leurs lignes les collabos à des représailles contre les accusés..

Primo, pour venir sur le territoire de la République Populaire de Donetsk la délégation française a du passer sous les fourches caudines de son administration douanières et de ses services de sécurité munie de visas double entrée pour transiter la Russie lors de l'aller et du retour.

Secundo, il est évident que lors de leur visite les élus français ont nié l'invasion russe dans le Donbass pour la simple et bonne raison qu'elle n'a jamais eu lieu. Prétendre le contraire aurait été mentir.

Tertio, les Républiques du Donbass ne sont appelées "organisations terroristes" que par Kiev qui d'ailleurs a reçu une fin de non recevoir de l'ONU quand  elle a reçu la demande de qualifier la RPD et la RPL de terroristes. Voir les listes noires de l'ONU et même de l'Union Européenne

Quarto, accuser de terroriste une association dont les buts sont la réinformation, l'aide humanitaire et les échanges entre la France et le Donbass révèle le niveau aigu des bouffées délirantes de ces Torquemada ukrainiens...

Source de l'article : Myrotvorets



Сознательное нарушение государственной границы Украины.
Отрицание российской агрессии, пособничество террористической организации ДНР.
Осознанно пошел на сотрудничество с террористами, приняв их предложение стать представителем террористической организации днр во Франции.

26.06.2017 г. в составе делегации прибыл в г.Донецк для ведения переговоров.

Президент национального центра частных предпринимателей департамента Буш-дю-Рон, бывший региональный советник Прованса.

Дата рождения: 18.08.1958.

Источники:

«Мы увидели здесь настоящее государство, которое смогло создать свою административную систему. Мы увидели, что здесь повседневная жизнь, которая налажена на сколько это возможно, как и в любом государстве. И с этой стороны я хотел бы выразить восхищение представителям ДНР за то, что они проделали такую работу», — заявил Жераль-Юбер Файяр. 

Муниципальный советник, президент Национального центра частных предпринимателей департамента Буш-дю-Рон, бывший региональный советник Прованса Юбер Файяр сообщил, что для него большая честь быть представителем ДНР во Франции.

«Для меня большая честь представлять ваше молодое государство во Франции. Мы постараемся сделать все, чтобы голос жителей Республики был услышан. А по поводу того, что украинские власти нас внесут в свои санкционные списки, у нас на Западе есть на этот счет пословица “много врагов – много чести”» – рассказал Юбер Файяр. 

Страница в соцсети: 

В состав делегации из Франции также вошли Кристин Пюжоль (Christiane Pujol) — советник департамента Буш-дю-Рон, член постоянной комиссии Совета департамента Буш-дю-Рон,  Кристиан Борелли (Christian Borelli) — муниципальный советник, советник коммуны Экс, национальный советник партии «Республиканцы»,  Светлана Киселева  — корреспондент, журналист.


#R1040089X172A68A238A87N


TRADUCTION FRANÇAISE : (à venir) en attendant vous pouvez utiliser le traducteur automatique dont l'application se situe dans la colonne de gauche ("Translate")


En conclusion :

Lors de ses interventions à Donetsk Hubert Fayard a cité avec raison et justesse cette maxime qu'aurait prononcée à la bataille de Vicence en 1513.le chevalier Georg Von Freundsberg, alors au service de l'Armée d'Espagne" : "Beaucoup d'ennemis beaucoup d'Honneur"

Car en effet le nombre de réactions viscérales suscitées par l'ouverture du premier Centre représentatif de la RPD en France prouve autant que cette initiative est importante que le l'argumentaire pathétique et haineux de ses détracteurs prouve qu'elle a choisi le bon camp celui de la dignité de la Justice et de la Liberté pour le peuple du Donbass !

Merci donc encore à Hubert pour son engagement et un seul mot pour conclure : "Davaï !"

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya 



*
*      *

Pour m'aider à libérer la vérité et soulager les coeurs et les corps 

Ce blog est le premier des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire.


La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours (pour exemple la location d'une maison individuelle coûte 50 euros par mois)



Opération "10 euros pour un Printemps"

Au delà des 10 000 roubles qui correspondent à mes frais mensuels moyens (alimentation, déplacements, hébergement, et travail) je reverse l'argent reçu auprès des civils du quartier bombardé d'Oktyabrsky dans lequel je vis (voir le lien ici : "Un Printemps pour Octobre")

Ces aides déjà réalisées en coordination avec les autorités civiles du district d'Oktyabrsky seront désormais portées réalisées en partenariat avec le Centre de représentation et portées au crédit de son action humanitaire au profit des populations bombardées du Donbass.

Des comptes rendus financiers et d'actions seront réalisés régulièrement sur ce blog ainsi que celui dédié à Oktyabrsky (lien ci dessus)

Merci beaucoup de votre soutien moral et financier qui permet de consolider l'espérance et l'amitié entre les peuples.

Erwan Castel